Feeds:
Articles
Commentaires

Une réédition très attendue


38 Mini-westerns (avec des fantômes) est le premier livre de Mathias Malzieu. A l’occasion de sa nouvelle sortie, celui pour qui un « bouquin est un ticket de voyage pas cher » dévoile en exclusivité aux Editions Pimientos ses premières sensations d’écrivain

Editions Pimientos. Entrons tout de suite dans le vif du sujet. Quel souvenir gardez vous de votre première parution?

Mathias Malzieu

Mathias Malzieu. 38 Mini-westerns (avec des fantômes) est primordial pour moi. Je me souviens encore de la toute première fois que je l’ai eu entre les mains. C’était une super émotion. Je le trimballais partout avec moi parce que je ne savais pas où le ranger. Je ne pouvais quand même pas le mettre parmi les livres illustres que j’ai. Après sa rédaction je savais que j’avais encore envie d’écrire mais le voir, l’avoir, a rendu la chose encore plus réelle, évidente.

Lire la suite »

L’interview d’Andy Vérol

Auteur et rédacteur prolixe, Vérol joue avant tout la carte de la provocation pour exprimer une esthétique punk et nihiliste qui lui est chère. Pourtant, derrière l’écran perturbé et perturbant de son univers, se cache beaucoup de passion et une grande précision du propos.

Salut Andy, comment ça va?

Ouais et toi, ça va ? Il fait beau par chez toi ? Et la famille ? Les gosses ? Le chien méchant ? Non pour être sérieux, je reviens de Gwada (la Guadeloupe en terme local), et je me sens relaxé, ce qui est un état rare chez moi. Je suis un anxieux, névrosé et angoissé permanent, donc voilà, quelques jours dans un monde différent, ça m’a inspiré du calme. Ceci dit, le fait de ne jamais vraiment être bien est un état somme toute très banal dans nos contrées. Si l’on parle plus spécifiquement de l’activité d’écrivain, ça va plutôt bien en terme d’actus, de projets et de foisonnement intérieur.

Lire la suite »

entête de l'article "anna gavalda pour frank rusé"

On croit le monde de l’Edition terriblement hostile, peuplé d’éditeurs et d’auteurs inaccessibles qui ne se parlent qu’à l’occasion de festivités très organisées et médiatisées…

Bien heureusement, il n’en est pas toujours ainsi et Anna Gavalda a pris un moment pour lire et commenter Les Hommes préfèrent les connes de Franck Ruzé pour le plus grands bonheur de ce dernier et en prime une belle composition capilo-calligraphique.

Lire la suite »

Un court aperçu en image du salon.

bandeau de présentation de l'article "extraits photo du salon de Romagne"

Quelques photos du salon de Romagne: une ambiance très agréable, des visiteurs – lecteurs passionnés, des Editeurs au rendez-vous, les deux invités stars – Andy Vérol et Eric Naullau – en pleine forme.

Merci une nouvelle fois à l’organisation mais aussi à Andy Vérol qui a fait honneur à sa place de parrain du salon.

Le diaporama du salon est accessible en suivant ce lien.

A l’année prochaine certainement!

Andy Vérol, auteur emblématique des Editions Pylône, est le parrain de la 3ème édition du salon du livre de Romagne (33), le 15 novembre prochain.

Eric Naulleau et Andy Verol au Salon de Romagne 2009

Accompagné d’Eric Naulleau, chroniqueur télé et éditeur, ils mettront sous tension la petite ville de Romagne en Gironde le temps d’une journée.

Lire la suite »

Pylône fête le livre à Pau

Pylône sera ce week à partir du vendredi 30 octobre à Pau qui célébre sa 18ème edition de sa Fête du livre avec son édition 2009.

pau-fete-le-livre-2009-banner

Important salon en matière d’édition dans le Sud-Ouest (base arrière de la collection Pylône), nous seront à Pau pour supporter nos auteurs Andy Vérol, Guy Bechtel, Alexandre Vargas, Mathias Malzieux et bien sûr Franck Ruzé.

Plus d’information sur le site de la ville de Pau.

Franck Ruzé

Avant de découvrir pourquoi les hommes préfèrent les connes – l’extrait est toujours accessible ici – , quelques mots de présentation sur Franck Ruzé.

bandeau image de franck ruzé

De formation plutôt éclectique (arts appliqués, paysagisme, biologie, chimie) Franck débute sa carrière professionnelle en tant que dessinateur / photographe de plantes au Conservatoire Botanique National Alpin.

Musicien aux influences variées, il poursuit en parallèle plusieurs projets musicaux du rock gothique au pop-folk (groupe Pur), et se trouve plus tard activement impliqué dans la scène techno entre Paris et Ibiza en tant qu’ingénieur du son et DJ.
Ces parcours variés alimentent sa production littéraire et après plusieurs essais et exégèses sous pseudonyme, il adopte un style plus personnel, cette fois sous son véritable nom, avec 0% publié au Dilettante en 2003. Toujours à la recherche de nouveaux savoirs (il obtient un master de physique à Paris V), il publie 666 chez Scali en 2006 et Les Hommes préfèrent les connes chez Pylône en 2009.